La délégation des parlementaires de l’Union européenne dans le sud de Madagascar

Mission du CTAS

La mission du CTAS a débuté le 24 mai dans le but de constater l’impact et les dérives des actions humanitaires soutenues par l’Europe dans le sud du pays suite à la crise alimentaire récente.

Le bloc agro-écologique (BAE), la voie de la transformation alimentaire pour la population du sud de Madagascar en 2014

L’agro-écologie est l’une des méthodes nécessaires pour maîtriser les systèmes alimentaires dans une perspective de durabilité. Cette approche permet d’apprécier la complexité des agro-écosystèmes et de prendre en compte la relation entre l’agriculture, la culture et la société.
Le bloc agro-écologique est également un développement physique et biologique collectif d’un seul bloc d’une superficie initiale d’au moins 10 hectares, à des fins nutritionnelles, productives et environnementales, avec un niveau élevé de biodiversité allant des plantes grimpantes aux grands arbres l’agrégation de parcelles interconnectées d’un à plusieurs (villages ou hameaux) par des familles d’agriculteurs volontaires pour créer un effet « oasis » contre l’érosion éolienne et pluviale.
Dans le cadre du projet ASARA financé par l’UE, BAE a été conçu par CTAS et son partenaire, le GRET, en 2014.

Achèvement du projet ASARA en 2017

Pour le CTAS, c’est la contribution au changement qui compte et un travail enrichissant et significatif dans un cadre inspirant a été effectué avec la possibilité de faire une réelle différence dans le Sud de la Grande île.
CTAS est devenu le lead des BAEs et a mis en place 1 337 ha développés avec 1 52 ménages.

Les objectifs pour la mise en œuvre des BAEs

  • Réutilisation des terres agricoles dégradées et abandonnées pour la production alimentaire
  • Amélioration de la qualité des sols et protection des champs contre les agressions majeures.
  • Contribution à la sécurité alimentaire et nutritionnelle par l’établissement d’espèces résistantes.

Les résultats attendus

Plusieurs partenaires techniques et financiers ont rejoint le CTAS dans la course à l’expansion des BAEs dans le sud de Madagascar.
Actuellement, 7 503 ha sont aménagés selon des techniques agro-écologiques pour nourrir 11 741 ménages, soit 58 397 personnes.

Au cours de la visite, le directeur exécutif du CTAS, Tolotra Henintsoa Ranaivoharimanana, a souligné l’importance de soutenir les ressources locales pour qu’elles s’approprient les innovations diffusées.