Recherche

L’émergence de nouvelles pratiques adaptée au contexte grand Sud

Le Centre Technique Agroécologique du Sud (CTAS) s’est érigé en fer de lance de l’innovation agricole, menant des recherches déterminantes sur l’adoption de nouvelles techniques culturales et de variétés adaptées à ces deux régions d’interventions, à savoir les régions Anosy et Androy.

Dans cette quête d’une agriculture plus efficiente en tenant compte des conditions dans les zones d’interventions, le CTAS s’est investi dans l’exploration des techniques adéquates pour la production adaptée au contexte local. La nouvelle technique culturale fait référence à une nouvelle approche agricole ou technique, par exemple, une technique de lutte contre l’érosion éolienne, une technique de lutte contre le vent, une technique de lutte contre les ravageurs, etc. Pour chaque technique, il y a une pratique agricole, technique, approche associée. Il s’agit de la technique de lutte contre l’érosion hydrique : cela peut inclure la couverture végétale, la création de cordons pierreux, etc. On peut citer également la technique de lutte contre les ravageurs : cela peut inclure des stratégies telles que le « push-pull », les associations culturales, la sélection massale, etc.

Méthodes durables

En parallèle, le CTAS a mis l’accent sur le développement de nouvelles variétés de plantes adaptées aux environnements locaux. Le CTAS dispose de 37 variétés. Ces variétés sont soigneusement conçues pour résister aux défis spécifiques tels que, les variations climatiques et les parasites, garantissant ainsi une production agricole stable et abondante. Quand on parle de nouvelle variété, il ne s’agit pas d’évoquer une méthode particulière, mais plutôt une catégorie nouvelle. Cela peut faire référence à l’introduction d’une variété inédite de sorgho, de mil, de Cajanus, etc…

Ces approches intégrées non seulement favorisent une exploitation agricole respectueuse de l’environnement, mais elles créent également des systèmes plus résilients et durables à long terme. Ce qui permet de produire localement et durablement les nourritures.

En somme, le CTAS incarne la révolution agricole en marche, catalysant la transformation de l’agriculture grâce à la recherche continue sur de nouvelles techniques culturales, des variétés adaptées et des systèmes de production durables au profit du grand Sud.

Pour une espèce donnée, comme le sorgho, il peut exister plusieurs variétés, par exemple, pour l’espèce sorgho, il peut y avoir différentes variétés comme le rastà, le miaretse, le botra, etc. Ainsi, une « nouvelle variété » signifie une variété récemment introduite qui n’était pas présente auparavant dans cette catégorie.